10 conseils pour bien gérer une crise médiatique comme Uber

uber

Les 10 points à retenir pour bien gérer une crise médiatique comme Uber.

Être réactif

Si vous interceptez un « bruit » ou des critiques sur votre entreprise, réagissez tout de suite. Cela n’aura peut-être pas le temps de prendre d’importantes proportions.

Rester fidèle à ses choix stratégiques

Une entreprise dégage une image rassurante lorsqu’elle semble maître de ses choix. Alors, assumez !

Ecouter les détracteurs

Faites en sorte que les personnes qui critiquent votre entreprise se sentent entendues et prises en considération. Pour cela, essayez au maximum de vous adresser à chacun particulièrement.

Apporter une réponse multi-canal

Une crise médiatique n’éclate en général pas que sur un seul front. Soyez présent partout pour apporter une réponse qui sera connue du plus grand nombre.

Être cohérent dans ses communications

Le pire, face à une crise médiatique, est de ne pas être clair dans sa ligne de communication. Optez pour une position uniquement, et restez-y fidèle jusqu’au bout.

Ne pas rentrer dans le jeu des détracteurs

Désamorcez rapidement les colères en gardant un ton neutre et apaisé.

Se baser sur des faits concrets pour expliquer les raisons de la crise

Ne partez pas dans des considérations trop techniques ! Argumentez en ne vous basant que sur du factuel, mesurable.

S’adresser en perso aux plus énervés

La gestion des détracteurs les plus farouches se fait de préférence sous forme d’échanges privés. Cela ne sert à rien de trop mettre la lumière sur eux…

Attendre que ça se calme

Il faut savoir arrêter de communiquer au bon moment, lorsque le message est bien passé et que le gros de la crise est derrière soi.

Prévenir la crise !

Les dirigeants doivent passer en revue les différents types de crise qui pourraient subvenir, réfléchir au moyen de s’en prémunir et à la réaction à adopter en cas de soucis.

Source : Dynamique-Mag.